VISITE DU CAMP DE RIVESALTES (66)

 

Le jeudi 6 février 2020, la classe de 3g3 du collège Louis Germain s'est rendue dans les Pyrénées-Orientales, à Rivesaltes, pour la visite du camp et de son mémorial.Cette sortie était le point névralgique d'un travail multidisciplinaire mené entre les professeurs d'histoire-géographie, de français et d'éducation musicale et d'espagnol.

L'arrivée se fait sous un ciel voilé, premier contact avec les ruines des bâtiments du camp.

Un clic sur une photo miniature permet de l'agrandir


Pris en charge par une animatrice du mémorial, les élèves participent de manière très investie à un atelier "valises" dans lesquelles on trouve des documents administratifs et effets personnels retrouvés sur le camp ou confiés par des personnes qui ont passé une partie de leur vie dans le camp. En fin d'atelier, chaque groupe commente ses découvertes aux autres. Il en ressort une grande diversité de parcours de vie, de nationalités concernées selon les époques, mais surtout des conditions de vie terribles dans ce camp.

   

Dans l'après-midi, la classe est prise en charge par un autre animateur pour une visite commentée près des ruines. C'est là que la chanson "Nuit et Brouillard" de Jean Ferrat est interprétée avec beaucoup d'émotion dans ce lieu.

 

 

Juste après, les commentaires de l'animateur, avec des mots forts et bien choisis. Il nous explique le rôle de ce camp pendant plus de 60 ans d'existence.



"Lorsqu'on ouvre un camp, on crée de la déshumanisation"

 

Un environnement désertique, glacial en hiver et étouffant en été, un vent très présent (heureusement pas le jour de la visite mais 250 jours par an selon les statistiques), des conditions de vie difficiles qui conduisent à un taux de mortalité élevé dans ce camp...
Après cet exposé centré sur l'altérité, suite de la visite et retour au collège.

 - Publié le 08/02/2020 par  F Bancel

Accueil - Copyright 2008 - 2009 collège Louis Germain. ADMIN
IP: 3.231.220.225
Conception du site: e-Bancel