Sciences et technologie

CYCLE 3 classe de 6e

 

L’organisation des apprentissages au cours des différents cycles de la scolarité obligatoire est pensée de manière à introduire de façon progressive des notions et des concepts pour laisser du temps à leur assimilation. Au cours du cycle 2, l’élève a exploré, observé, expérimenté, questionné le monde qui l’entoure. Au cycle 3, les notions déjà abordées sont revisitées pour progresser vers plus de généralisation et d’abstraction, en prenant toujours soin de partir du concret et des représentations de l’élève.

La construction de savoirs et de compétences, par la mise en œuvre de démarches scientifiques et technologiques variées et la découverte de l’histoire des sciences et des technologies, introduit la distinction entre ce qui relève de la science et de la technologie et ce qui relève d’une opinion ou d’une croyance. La diversité des démarches et des approches (observation, manipulation, expérimentation, simulation, documentation...) développe simultanément la curiosité, la créativité, la rigueur, l’esprit critique, l’habileté manuelle et expérimentale, la mémorisation, la collaboration pour mieux vivre ensemble et le gout d’apprendre.

En sciences, les élèvent découvrent de nouveaux modes de raisonnement en mobilisant leurs savoirs et savoir-faire pour répondre à des questions. Accompagnés par ses professeurs, ils émettent des hypothèses et comprennent qu’ils peuvent les mettre à l’épreuve, qualitativement ou quantitativement.

Dans leur découverte du monde technique, les élèves sont initiés à la conduite d’un projet technique répondant à des besoins dans un contexte de contraintes identifiées.

Enfin, l’accent est mis sur la communication individuelle ou collective, à l’oral comme à l’écrit en recherchant la précision dans l’usage de la langue française que requiert la science. D’une façon plus spécifique, les élèves acquièrent les bases de langages scientifiques et technologiques qui leur apprennent la concision, la précision et leur permettent d’exprimer une hypothèse, de formuler une problématique, de répondre à une question ou à un besoin, et d’exploiter des informations ou des résultats. Les travaux menés donnent lieu à des réalisations ; ils font l’objet d’écrits divers retraçant l’ensemble de la démarche, de l’investigation à la fabrication.

 

Compétences travaillées

Domaines du socle

Pratiquer des démarches scientifiques et technologiques

  • Proposer, avec l’aide du professeur, une démarche pour résoudre un problème ou répondre à une question de nature scientifique ou technologique :

-          formuler une question ou une problématique scientifique ou technologique simple ;

-          proposer une ou des hypothèses pour répondre à une question ou un problème ;

-          proposer des expériences simples pour tester une hypothèse ;

-          interpréter un résultat, en tirer une conclusion ;

-          formaliser une partie de sa recherche sous une forme écrite ou orale.

4

Concevoir, créer, réaliser

·         Identifier les évolutions des besoins et des objets techniques dans leur contexte.

·         Identifier les principales familles de matériaux.

·         Décrire le fonctionnement d’objets techniques, leurs fonctions et leurs composants.

·         Réaliser en équipe tout ou une partie d’un objet technique répondant à un besoin.

·         Repérer et comprendre la communication et la gestion de l’information.

 

4,5

S’approprier des outils et des méthodes

  • Choisir ou utiliser le matériel adapté pour mener une observation, effectuer une mesure, réaliser une expérience ou une production.
  • Faire le lien entre la mesure réalisée, les unités et l’outil utilisés.
  • Garder une trace écrite ou numérique des recherches, des observations et des expériences réalisées.
  • Organiser seul ou en groupe un espace de réalisation expérimentale.
  • Effectuer des recherches bibliographiques simples et ciblées. Extraire les informations pertinentes d’un document et les mettre en relation pour répondre à une question.
  • Utiliser les outils mathématiques adaptés.

2

Pratiquer des langages

  • Rendre compte des observations, expériences, hypothèses, conclusions en utilisant un vocabulaire précis.
  • Exploiter un document constitué de divers supports (texte, schéma, graphique, tableau, algorithme simple).
  • Utiliser différents modes de représentation formalisés (schéma, dessin, croquis, tableau, graphique, texte).
  • Expliquer un phénomène à l’oral et à l’écrit.

1

Mobiliser des outils numériques

  • Utiliser des outils numériques pour :

-          communiquer des résultats ;

-          traiter des données ;

-          simuler des phénomènes ;

-          représenter des objets techniques.

  • Identifier des sources d’informations fiables.

2

Adopter un comportement éthique et responsable

  • Relier des connaissances acquises en sciences et technologie à des questions de santé, de sécurité et d’environnement.
  • Mettre en œuvre une action responsable et citoyenne, individuellement ou collectivement, en et hors milieu scolaire, et en témoigner.

3, 5

Se situer dans l’espace et dans le temps

  • Replacer des évolutions scientifiques et technologiques dans un contexte historique, géographique, économique et culturel.
  • Se situer dans l’environnement et maitriser les notions d’échelle.

5

 

 

 

Sciences de la Vie et de la Terre technologie

CYCLE 4  classes de 5e, 4e et 3e

 

 

Les professeurs veillent à la progressivité et à la continuité dans les apprentissages des notions et concepts, sur l’ensemble du cycle, pour laisser aux élèves le temps nécessaire à leur assimilation. Dans le prolongement des approches en cycle 2 (questionner le monde) et en cycle 3 (sciences et technologie), il s’agit dans le cadre de l’enseignement de sciences de la vie et de la Terre au cours du cycle 4 de permettre à l’élève :

·         d’accéder à des savoirs scientifiques actualisés, de les comprendre et les utiliser pour mener des raisonnements adéquats, en reliant des données, en imaginant et identifiant des causes et des effets ;

·         d’appréhender la complexité du réel en utilisant le concret, en observant, en expérimentant, en modélisant ;

·         de distinguer les faits des idées ;

·         d’appréhender la place des techniques, leur émergence, leurs interactions avec les sciences ;

·         d’expliquer les liens entre l’être humain et la nature ;

·         d’expliquer les impacts générés par le rythme, la nature (bénéfices/nuisances) et la variabilité des actions de l’être humain sur la nature ;

·         d’agir en exerçant des choix éclairés, y compris pour ses choix d’orientation ;

·         d’exercer une citoyenneté responsable, en particulier dans les domaines de la santé et de l’environnement, pour :

o    construire sa relation au monde, à l’autre, à son propre corps,

o    intégrer les évolutions des domaines économique et technologique, assumer les responsabilités sociales et éthiques qui en découlent.

 

Au cours du cycle 4, il s’agit, en sciences de la vie et de la Terre, de permettre aux jeunes de se distancier d’une vision anthropocentrée du monde et de distinguer faits scientifiques et croyances, pour entrer dans une relation scientifique avec les phénomènes naturels ou techniques, et le monde vivant. Cette posture scientifique est faite d’attitudes (curiosité, ouverture d’esprit, esprit critique, exploitation positive des erreurs…) et de capacités (observer, expérimenter, modéliser, …).

 

Les objectifs de formation du cycle 4 en sciences de la vie et de la Terre s’organisent autour de trois grandes thématiques : la planète Terre, l’environnement et l’action humaine ; le vivant et son évolution ; le corps humain et la santé. Le programme de sciences de la vie et de la Terre, dans le prolongement du cycle 3, fait ainsi écho aux programmes de physique-chimie et de technologie du cycle 4, et s’articule avec d’autres disciplines pour donner une vision scientifique de la réalité. Elles apportent un regard particulier, à côté et en complément d’autres regards, pour enrichir les approches éthiques des questions vives de la société.

 

 

Compétences travaillées

Domaine du socle

Pratiquer des démarches scientifiques

  • Formuler une question ou un problème scientifique.
  • Proposer une ou des hypothèses pour résoudre un problème ou une question. Concevoir des expériences pour la ou les tester.
  • Utiliser des instruments d’observation, de mesures et des techniques de préparation et de collecte.
  • Interpréter des résultats et en tirer des conclusions.
  • Communiquer sur ses démarches, ses résultats et ses choix, en argumentant.
  • Identifier et choisir des notions, des outils et des techniques, ou des modèles simples pour mettre en œuvre une démarche scientifique.

4, 2, 1

Concevoir, créer, réaliser

  • Concevoir et mettre en œuvre un protocole expérimental.

4

Utiliser des outils et mobiliser des méthodes pour apprendre

  • Apprendre à organiser son travail (par ex. pour mettre en œuvre un protocole expérimental).
  • Identifier et choisir les outils et les techniques pour garder trace de ses recherches (à l’oral et à l’écrit).

2

Pratiquer des langages

  • Lire et exploiter des données présentées sous différentes formes : tableaux, graphiques, diagrammes, dessins, conclusions de recherches, cartes heuristiques, etc.
  • Représenter des données sous différentes formes, passer d’une représentation à une autre et choisir celle qui est adaptée à la situation de travail.

1, 4

Utiliser des outils numériques

  • Conduire une recherche d’informations sur internet pour répondre à une question ou un problème scientifique, en choisissant des mots-clés pertinents, et en évaluant la fiabilité des sources et la validité des résultats.
  • Utiliser des logiciels d’acquisition de données, de simulation et des bases de données.

2

Adopter un comportement éthique et responsable

  • Identifier les impacts (bénéfices et nuisances) des activités humaines sur l’environnement à différentes échelles. 
  • Fonder ses choix de comportement responsable vis-à-vis de sa santé ou de l’environnement sur des arguments scientifiques.
  • Comprendre les responsabilités individuelle et collective en matière de préservation des ressources de la planète (biodiversité, ressources minérales et ressources énergétiques) et de santé.
  • Participer à l’élaboration de règles de sécurité et les appliquer au laboratoire et sur le terrain.
  • Distinguer ce qui relève d’une croyance ou d’une idée et ce qui constitue un savoir scientifique.

3, 4, 5

Se situer dans l’espace et dans le temps

  • Situer l’espèce humaine dans l’évolution des espèces.
  • Appréhender différentes échelles de temps géologique et biologique (ex : histoire de la Terre ; apparition de la vie, évolution et extinction des espèces vivantes…).
  • Appréhender différentes échelles spatiales d’un même phénomène/d’une même fonction (ex : nutrition : niveau de l’organisme, niveau des organes et niveau cellulaire).
  • Identifier par l’histoire des sciences et des techniques comment se construit un savoir scientifique.

5, 4

 

 

 

 


 

Accueil - Copyright 2008 - 2009 collège Louis Germain. ADMIN
IP: 54.162.166.214
Conception du site: e-Bancel